Association VSArt Toulouse
Maison des associations - Boîte 119
3, Place Guy Hersant - BP 74184
31031 Toulouse cedex 4
Tél. 06 41 03 36 26

La vie de VSArt VSArt Toulouse Contact

Imagerie, Diaporamas et traitements en séries de Photos

Informations applicables à la conception de tout type de diaporama...

samedi 30 juin 2012

Les facilités offertes par votre système de publication pour créer des diaporamas ou publier des séries de photos nécessitent un minimum de méthode et de connaissances de fond pour être utilisées. Cet article a pour but de vous fournir des éléments de départ, que seule la pratique vous aidera à fixer par la suite.

1. Taille des photos

Pour un diaporama ou l’insertion de séries de photos dans le site de VSArt, il existe des limitations rationnelles et recommandées en terme de pixels en longueur et en hauteur.

Vos images gagneront à ne pas dépasser :
- 640 pixels de long
- 480 pixels de haut

Pourquoi ?

  1. d’abord parce que plus une image numérique est grande, et plus elle est lourde et lente à charger pour le visiteur.
  2. ensuite, parce qu’une taille raisonnable va permettre aux visteurs de ne pas devoir utiliser d’ascenceur pour voir l’image en entier à l’écran, ou devoir adapter la fenêtre de son navigateur à chaque nouvelle image...

Dans ces conditions, il est même préférable d’utiliser des tailles d’images de cet ordre (les valeurs mentionnées plus haut constituant des maximales) :
- de 500 à 550 pixels en longueur
- de 400 à 440 pixels en hauteur

Pour un diaporama destiné à la projection, les tailles en pixels des images seront bien sûr à adapter. dans tous les cas, il est surperflu d’utiliser des photographies dont la taille en pixels excéderait la définition maximale des projecteurs. Typiquement :

- pour une proportion en 4/3 : 1600 x1200 pixels
- pour une proportion en 16/9 : 1920 x 1080 pixels

2. Préparation préalable des photos dans votre ordinateur

Il sera indispensable d’être rigoureux dans la manière dont vous préparerez localement vos photos avant de les mettre en place en ligne. Ceci parce que le site de VSArt est un espace collectif qui va progressivement agréger des centaines voire des milliers de médias.
Dans un cas comme l’autre, pour un diaporama comme pour une "série" il sera très important de donner à l’ensemble des photos de votre série des noms préfixés de manière à pouvoir identifier par la suite la série de clichés correspondante.

Une chaine de date ou une expression vraiment typique peuvent convenir ; par exemple [1] :

120603_grisolles_01.jpg
120603_grisolles_02.jpg
120603_grisolles_...,etc. [2]

ou

d_anim_accordeon_2012_01.jpg
d_anim_accordeon_2012_02.jpg
d_anim_accordeon_2012_..,etc.

Mais évidemment pas :

photo_01.jpg
photo_02.jpg

ou

diaporama_001.jpg
diaporama_002.jpg

....

Jetez un oeil au besoin à la façon dont les images des passe-vues et diaporamas existant déjà sur le site sont intitulées. Il ne s’agit pas de perfectionnisme obsessionnel mais de prévention de problèmes potentiels : préparer soigneusement vos photos en les retaillant, renommant avec pertinence et orthodoxie dans un répertoire prévu pour dans votre ordinateur va faciliter votre tâche ainsi que celles des autres personnes intervenant dans le site par la suite...

3. Format des photos

Méfiez-vous du format JPEG (.jpg) qui est celui qu’utilisent la plupart des appareils photo numériques : il s’agit d’un format de compression "avec perte" de données, ce qui signifie que la compression s’effectuant à chaque sauvegarde de l’image, on perd chaque fois de la précision.

Si vous "travaillez" la photo, travaillez d’abord toujours sur une copie en préservant votre photo originale telle que sortie de l’appareil. Si nous avez besoin d’effectuer des sauvegardes intermédiaires des "traitements" de votre photo, sauvez ces étapes aux format .xcf (format natif de GIMP) ou .png (PING) et ne sauvegardez en .jpg qu’à la dernière étape.

4. "Traitement par lot"

Vous avez suivi les conseils qui précèdent et vous voilà maintenant avec un répertoire doté d’un nom explicite (exemple : "diapos_120313_auterives") comportant toute votre sélection de photos renommées et ordonnées correctement.

Imaginons que ce que vous vouliez soit de convertir l’ensemble de ces photos au format .jpg à une taille ne dépassant pas les valeurs recommandées pour diaporama sur le site de VSArt.

L’opération est réalisable au moyen du logiciel gratuit xnview, qui propose un module de "traitement par lot" pour des séries de photographies. Sa prise en main n’est pas évidente pour le néophyte car il s’agit d’une véritable "usine à gaz" ; il n’y est donc pas facile de trouver la bonne commande. Ici tout ce qui nous intéresse est de réduire puis de sauver en .jpg notre série d’images.

Pour commencer, créez dans votre ordinateur un répertoire "cible" où xnview pourra sauver vos réductions sans effacer vos originaux triés et sélectionnés. La bonne idée est évidemment de lui conférer le même nom que le répertoire source complété d’un suffixe précisant l’altération visée, par exemple :

un répertoire source intitulé "cotonniere_120529"
un répertoire cible intitulé "cotonniere_120529_540x400"

Dans xnview, rendez-vous au menu "Outils -> Convertir" : c’est le menu qui vous permet d’accéder aux fonctions de modifications par lots d’images.

- La fenêtre qui s’ouvre comporte deux onglets : un onglet intitulé "Général", où tout ce qui touche à la gestion fichier sera paramétré, et onglet "Transformations" où ce sont les transformations mêmes des images qui se déterminent.

Commençons par fixer à l’onglet "Général" les conditions suivant lequelles nos nouveaux fichiers seront créés :

- Cliquons sur le bouton "Ajouter Répertoire" et sélectionnons notre répertoire sources, celui dans lequel se trouvent nos images à transformer. Cela fait, la liste des images sources apparaît dans la boîte supérieure "Source".

- Allons ensuite indiquer à Xnview le répertoire cible où il disposera les nouveaux fichiers qu’il aura créé ; Pour ce faire à l’intérieur de la partie "Destination" de la fenêtre vous trouverez, sur la ligne "Répertoire" un petit bouton figurant des points de suspension [ ... ] . Quand vous aurez cliqué dessus vous sera proposé de naviguer jusqu’au répertoire de destination souhaité, que vous sélectionnerez. Après quoi son adresse doit normalement s’afficher dans le champs d’adresse situé immédiatement à gauche du bouton à points de suspension.

- À la ligne située immédiatement en dessous il vous est possible d’indiquer le format de fichier dans lequel vous choisirez si il est différent de celui souhaité, le format des images du rendu. Pour le format .jpg souvent le plus approprié à cette étape, un bouton "Options" vous est proposé, pour déterminer le degré de compression et d’autres paramètres spécifiques au format choisi.
Notez que le simple paramétrage ici du répertoire source, du répertoire cible, et du format d’image souhaité, vous permettra de convertir à lui seul tout un répertoire d’images d’un format à un autre, si aucune "Transformation" graphique proprement dite n’est paramétrée.

- S’agissant ici de réduire à des même limites les tailles des images elles-mêmes nous allons nous rendre à l’onglet "Transformations". La fenêtre proposée comporte deux colonnes. Dans la colonne de gauche figurent l’ensemble des transformations que Xnview est capable d’effectuer sur vos images. On ajoute les transformations souhaitées en les sélectionnant à gauche puis en cliquant sur "Ajouter" [3].

- Ici tout ce que nous voulons c’est "Redimensionner" ; donc nous déployons le sous-menu "Image" de gauche en cliquant sur le petit signe "+" et nous sélectionnons "Redimensionner". Ensuite nous cliquons sur le bouton "Ajouter". "Redimensionner" figure à présent à droite avec des possibilités de paramétrage.

- Largeur : définit la largeur maximale que pourront occuper les images à redimensionner
- Hauteur : définit la hauteur maximale que pourront occuper les images à redimensionner

- Ici comme la case "Garder les proportions" est activée, Xnview va redimensionner vos images en sorte que toutes s’inscrivent dans un parallélogramme d’un maximum de 640x480 pixels.
Si la case "Fit over" (en français "remplir") était cochée l’image se trouverait déformée en sorte d’occuper toute la surface définie comme taille cible du redimensionnement.

- Le fait de cocher Uniquement "Réduire" permet d’éviter éventuellement si une image source était de taille inférieure aux tailles cibles, qu’elle ne se retrouve pas redimensionnée par agrandissement pour correspondre à l’optimum de taille cible déterminé.

En effet un point important à souligner : pour obtenir des séries attrayantes d’images, il est toujours recommandé d’utiliser des images sources de taille en pixels supérieure à la taille cible souhaitée.

Si on ne respecte pas ce principe, le logiciel d’imagerie utilisée va "interpoler", c’est à dire calculer des valeurs intermédiaires pour les pixels manquant dans la source : ce résultat ne fait que flouter l’image en la rendant finalement plus disgracieuse qu’elle n’apparaîtrait si simplement on se contentait de la produire telle quelle.

Voilà. Vous n’avez plus qu’à cliquer sur "Lancer" pour faire effectuer le redimensionnement de vos photos vers votre répertoire cible.


[1Pourquoi remplacer les espaces du nom de fichier par des "underscore" ? Il faut proscrire les espaces et caractères spéciaux et accentués pour tous les fichiers qu’on souhaite mettre à disposition en ligne sur Internet ; sinon les fichiers risquent de ne pas être accessibles. Plus généralement, on gagnera à adopter ces bonnes pratiques pour ses fichiers et ses répertoires informatiques en général

[2Pourquoi l’indication de date est-elle rédigée de gauche à droite AAMMJJ ? Parce que les ordinateurs trient les fichiers caractère après caractère de gauche à droite ; pour l’ordinateur un chiffre est un caractère et non pas une valeur.

Ceci explique notamment pourquoi des fichiers dont les titres seraient 1, 2, 3, 10, 20, 11, 14 s’ordonneraient automatiquement : 1, 10, 11, 14, 2, 20, 3 et non pas dans leur ordre de valeur. Pour ordonner automatiquement des diapos par exemple, on devra faire précéder les valeurs d’un zéro supplémentaire par décimale utile : typiquement si on n’utilise qu’une décimale : 001, 002, 010, 011, 014, 020 s"ordonneront correctement et automatiquement dans notre exemple.

Cette méthode est donc la seule qui permettre qu’un tri automatique des fichiers s’effectue hiérarchiquement année par année, mois par mois, jour par jour, sans par exemple que les fichiers de même mois ou jour d’années différentes puissent se mélanger.

[3On peut donc demander à Xnview d’appliquer plusieurs transformations successives à un lot d’images en une seule opération. Bien entendu l’ordre de ces transformations sera important. Par exemple si vous réduisez la taille d’une photo et modifiez ensuite ses propriétés graphiques, la qualité du résultat sera forcément moins bonne que dans l’ordre contraire, puisque les modifications colorimétriques s’effectueront sur des nuances déjà réduites.

Accueil > VSArt Toulouse > Espace des adhérents > Ressources pour les adhérents > Aide multimédia > Imagerie, Diaporamas et traitements en séries de Photos